Voyageur Cosmic

  Up ] Site Plan ] Get the CJ Book ] Method Overview ] Easy CangJie ] Simplifed Chinese ] CJ Advantages ] Tutorial ] Teachers of Chinese ] Inventor's corner ] Links ] Downloads ] Suggestions ] CJ Forum ] Chinese Greetings ]

 


Home
Up

"Le Voyageur du Cosmos"

Roman de science fiction, par Chu BangFu.

Quatre chapitres sont disponibles.

Pour télédécharger les quatre chapitres

ensemble et compressés:Cliquer ici

 

Pour les télédécharger séparément cliquer ici dessous:

í@

í@ í@ í@

Préface

Chapitre 1

« Des fleurs en bordure de la maison attristent le coeur  du voyageur. »

í@

Chapitre 2

« Je me suis réfugié sur ces hauteurs, loin d'un monde noyé dans les soucis. »

í@

Chapitre 3

« Le fleuve Jin, lumineux de printemps, síŽécoule entre le ciel et la terre. »

í@

Chapitre 4

« Les nuages sur le mont Jade se métamorphosent toujours, comme ils le faisaient autre fois.»

í@

í@

í@

í@

Introduction des traducteurs:

í@

Pourquoi ce roman est unique? Tout simplement :

-                     CíŽest un roman fiction écrit par un Chinois : cíŽest une chose rare. Mais le plus important cíŽest que le chinois en question, Chu BangFu (CBF), níŽest pas un chinois comme les autres, et évidement, et cela transparaît dans le roman. 

-                     Notons tout díŽabord que líŽun des personnage les plus importants du roman cíŽest un réseau informatique super intelligent qui contrôle tout : or, il se trouve que líŽauteur est líŽinventeur du premier ordinateur Chinois quíŽil a créé avec la collaboration de la grande société Acer, il y a 20 ans au moment, où, tenez vous bien, le gouvernement de Taiwan, grand gardien des formes traditionnelles des caractères chinois, síŽapprêtait à déclarer forfait et à les jeter à la poubelle, vu que tous les experts, y compris des gents forts comme ceux de IBM, avaient proclamé, --après de coûteuses recherches infructueuses, il faut le reconnaître,  que les dits caractères étaient incompatibles avec les ordinateurs : síŽen était fait díŽune langue cinq fois millénaire. Heureusement, Zorro-CBF est arrivé, et a inventé la méthode CangJié qui a réglé le problème. CíŽest pourquoi, en Asie, líŽauteur de ce roman a été rebaptisé, avec raison : « Le père de líŽordinateur chinois ». Donc, on peut dire sans se tromper beaucoup, quíŽil en connaît un bout sur líŽinformatique. 

-                     En plus et surtout, il ne síŽest pas arrêté là. Depuis sa première invention, et à vrai dire même avant, il a aussi découvert la clé tant recherchée par les savants de líŽinformatique, la clé qui ouvre la porte sacrée des machines intelligentes : grâce à aux particularités symboliques et graphiques des caractères chinois íVqui étaient considérées comme le handicape majeur à leur informatisation, il a devisé un système unique qui permet à líŽordinateur de comprendre ce quíŽon lui dit, ou écrit, -en chinois, bien sûr, en attendant la version multilingue.  En díŽautres termes, pour lui, un ordinateur intelligent autant ou sinon plus que nous, cíŽest du présent. La quête du Graal virtuel est achevée. Si bien que son roman fiction níŽest pas le fruit díŽune imagination fertile -comme celle qui anime les nombreux écrivains, mêmes les plus grands, de ce genre littéraire, mais projection díŽune réalité certaine. Ce níŽest pas de la fiction que vous allez lire: cíŽest líŽavenir de vos enfants, ou petits enfants!  Si cíŽest vrai, cíŽest quant même intéressant, et unique comme je le disais au début. Et voilà pour le côté intelligence artificielle du roman. Le reste vous le découvrirez en le lisant. 

-                     Mais il y a encore díŽautres aspects très uniques : par exemple, bien que la pensée de Chu BangFu aie été formé aux idées modernes et scientifiques, et que, dans sa jeunesse, il aie éprouvé une admiration certaine pour la réussite du monde occidental comparée à la stagnation de la Chine de ses ancêtres, il síŽest un jour soudainement éveillé aux richesses de sa propre civilisation multimillénaire. Ici, nous, Français, nous pouvons être un peu fiers, car líŽune de influences qui avait contribué à cette saine réévaluation principes fondamentaux qui gouvernent la nature humaine et son environnement cosmique et spirituel remonte aux lectures díŽun penseur français, René Guénon, un maître du symbolisme et de la métaphysique et des sciences dites traditionnelle. Fermons la parenthèse. 

-                     Sur cette lancée, notre informaticien síŽest mis en tête díŽutiliser les connaissances et technologies les plus avancées au services des vérités, ou même pour être tout à fait franc, de la vérité, telle quíŽelle apparaît exprimée dans la culture chinoise et en particuliers ses grands classiques que nous connaissons tous : le sévère Lao-Tseu, Zhuang-Tzeu le rigollot, Confucius le débonnaire, et le Buddha assimilé à la chinoise dans sa Sutra du Diamant. Bien sûr, il y a aussi tous les autres et surtout níŽoublions pas le Yi Jing, ce Livre qui continent en puissance toutes les mutations possible et imaginable, tant dans le domaine humain que cosmique. Et cela me fourni la transition pour vous révéler que, Chu BangFu, après avoir ruminé tous ces ingrédients pendant un quart de siècle, en est venu à la conclusion que tout, je dis bien tout : la nature de líŽunivers, les lois physiques qui président à tous ses processus, même celles de Newton et díŽEinstein, la matière, líŽespace et le temps, et líŽhomme  (y compris les femmes comme dirait Sacha), son essence, sa psychologie, ses valeurs, son comportement individuel et social, et jusquíŽau fonctionnement de son cerveau et la structure de sa pensée, tout disais-je, doit être posé sur de nouvelles bases. Ce níŽest pas que tout soit rejeté, loin de là; il síŽagit plutôt díŽune perspective, unique dans à notre époque, qui se fonde sur la sagesse des anciens, ce quíŽils avaient découvert et qui est oublié, pour créer une théorie scientifique unifiée, de la Totalité. Le rêve des penseurs et savants de tout temps, le super Graal.

-                     Je níŽen dirait pas plus sauf que, líŽensemble de ces idées avaient déjà été énoncées, en bon et dû ordre, díŽune manière systématique, par Chu BanFu lui-même dans son ouvrage : « Les Neufs Discours sur la Sagesse-Intelligence », œuvre très abstraite et complexe, difficile à lire mais que líŽauteur considère comme la porte vers la vraie connaissance.

 -                     Bien heureux lecteurs du « Voyageur du Cosmos », ce roman reprend, une à une, toutes ces théories révolutionnaires et époustouflantes, mais comme en se jouant : ce níŽest plus un casse tête chinois, cíŽest un voyage de découverte cosmique et intérieure à la fois, une expérience unique (encore!), qui, nous en sommes sûr, vous marquera et même pourra changer votre vie, vous inspirer à trouver le chemin du retour vers líŽorigine. En plus, vous apprendrez beaucoup de choses sur la culture la plus ancienne de notre monde actuel. Mais ça, cíŽest un bonus. Que pourrions vous souhaiter de plus?

 Ah! Oui! Bon vent! Bon voyage! Bon retour!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

í@

Écrivez-nous pour nous donner vos avis et crtiques!

(email the webmaster, or write in the Forum)

í@

Up ] Cosmic Wanderer ] [ Voyageur Cosmic ]